Chapter

Introduction

Author(s):
International Monetary Fund
Published Date:
October 2002
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Le développement durable est aujourd’hui un enjeu majeur pour la communauté internationale. Le développement durable s’appuie sur l’intégration de la croissance économique, du progrès social et de la protection de l’environnement1. «Tout réside dans la recherche d’un équilibre entre les objectifs sociaux, économiques et environnementaux de la société…, en les conciliant lorsque cela est possible, au moyen de mesures et de dispositifs s’étayant les uns les autres, ou en procédant à des arbitrages quand cela n’est pas possible. Il faut donc tenir compte des répercussions des décisions que l’on prend à un moment donné sur les options qui s’offriront aux générations futures2.» En septembre 2000, les États membres des Nations Unies ont souligné l’importance du développement durable en adoptant un ensemble d’objectifs globaux—les objectifs de développement du Millénaire (ODM)—, assortis d’un calendrier précis, afin d’améliorer le développement humain dans un certain nombre de domaines3.

La politique budgétaire—l’ensemble des décisions prises par les pouvoirs publics en matière d’impôts et de dépenses—a des répercussions importantes sur tous les aspects du développement durable, c’est-à-dire sur le développement économique et social, ainsi que sur la protection de l’environnement. La politique budgétaire influe sur le développement durable par les effets qu’elle exerce sur la croissance économique, sur l’environnement et sur la mise en valeur des ressources humaines. Ces effets se font sentir au niveau macroéconomique, mais aussi par les multiples façons dont les décisions prises par les pouvoirs publics en matière de fiscalité et de dépenses influent sur les incitations à travailler, dépenser, épargner ou investir.

La politique budgétaire est au centre du travail du FMI. L’institution a pour mandat de promouvoir la coopération monétaire internationale, une croissance harmonieuse du commerce international, la stabilité des changes et le maintien des régimes de change ordonnés. C’est en s’acquittant de ce mandat que le FMI contribue principalement à la promotion du développement durable. En l’occurrence, la politique budgétaire joue un rôle clé dans les trois grands volets de l’intervention du FMI: les programmes qu’il appuie, la surveillance et l’assistance technique. S’agissant des programmes qu’il appuie dans les pays aux prises avec une crise de la balance des paiements, le FMI constate souvent que le redressement de la situation budgétaire de l’État est une condition essentielle à la reprise d’une croissance durable. Le renforcement et la réorientation de la fiscalité et des dépenses jouent un rôle primordial dans l’aide fournie par l’institution aux pays à faible revenu. Par ailleurs, dans le cadre de son travail de surveillance, le FMI insiste souvent sur la viabilité de la situation financière des pays pour la prévention des crises. En effet, la prévention des crises—dont les pauvres sont souvent les premiers à subir les conséquences—constitue une des principales contributions du FMI au développement durable. Enfin, par son travail d’assistance technique, l’institution répond aux besoins des pays membres qui cherchent à améliorer leur régime fiscal et le contrôle de leurs dépenses.

La présente brochure explore les rapports qui existent entre la politique budgétaire et le développement durable, et montre de quelle façon le FMI cherche, par les conseils qu’il donne aux pays membres dans le domaine des finances publiques, à promouvoir l’instauration d’un développement durable. Elle dresse également un bilan de l’expérience acquise à ce jour et suggère des moyens par lesquels les pouvoirs publics, la communauté internationale et les institutions Financières internationales (IFI) pourraient promouvoir plus efficacement le développement durable.

    Other Resources Citing This Publication