Article

Changement de cap: La stratégie à moyen terme du FMI

Author(s):
International Monetary Fund. External Relations Dept.
Published Date:
August 2006
Share
  • ShareShare
Show Summary Details

Le FMI a tracé une stratégie à moyen terme pour aider ses 184 pays membres à relever les nouveaux défis, notamment dans la mise en œuvre des ajustements nécessaires pour mettre à profit la mondialisation au XXIe siècle. Cette stratégie couvre les principaux champs d’action du FMI, dont la surveillance de l’économie au plan mondial, régional et national, la prévention des crises et les prêts, l’assistance technique et la gouvernance de l’institution, y compris en ce qui a trait à la voix et la représentation des pays membres.

Dès son arrivée au FMI en juin 2004, M. de Rato a lancé une réflexion stratégique sur l’utilisation optimale des ressources et les moyens à mettre en œuvre pour anticiper les défis. En septembre 2005, un premier rapport a été présenté qui a suscité un riche débat interne et externe sur le rôle de l’organisation. En avril 2006, un autre rapport énonçait les modalités d’exécution de la nouvelle démarche; il a été salué par le Comité monétaire et financier international. Les principaux changements proposés au fonctionnement du FMI sont les suivants:

Surveillance de l’économie. Au plan mondial, renforcer la surveillance signifie redoubler d’efforts pour définir et promouvoir des mesures efficaces face aux risques pesant sur la stabilité économique, y compris en élargissant le champ des évaluations de taux de change. Au plan national, il s’agit d’approfondir les analyses des systèmes financiers, de renforcer la surveillance en lui donnant une perspective mondiale, d’accorder plus d’attention au contexte régional et de réaliser un travail de sensibilisation plus actif à l’appui du consensus, notamment au plan régional.

Les consultations multilatérales sont un jalon important dans l’évolution de l’institution. Elles offriront un axe fondamental d’analyse et de consensus, et devraient permettre au FMI et à ses pays membres de proposer des mesures propres à corriger les vulnérabilités des pays ou du système financier mondial. Les premières consultations de ce type ont été engagées avec la Chine, la zone euro, le Japon, l’Arabie Saoudite et les États-Unis sur les déséquilibres mondiaux. Les nouvelles consultations complètent la formule actuellement mise en œuvre avec chacun des pays et permettent au FMI d’aborder les problèmes de manière plus exhaustive et collective avec les pays membres ayant une importance systémique et, le cas échéant, avec les entités formées par des pays membres, comme l’Union européenne.

Marchés émergents. Le FMI entend élargir sa palette d’instruments avec un mécanisme de financement conditionnel de montant élevé pour les pays dont les politiques macroéconomiques sont solides, la dette soutenable et la communication transparente, mais qui restent vulnérables. En outre, il se tient prêt à venir en aide aux instances régionales ou aux structures de mise en commun des réserves, y compris en signalant la solidité des politiques mises en œuvre.

Pays à faible revenu. Le FMI aidera les pays à gérer les difficultés macroéconomiques liées à la réalisation des OMD, notamment en ce qui a trait à l’intensification des flux d’aide et à la gestion de la dette suite aux récentes mesures d’allégement. Dans cette perspective, le FMI se centrera davantage sur ses sphères de compétences primordiales en continuant de s’attacher aux problèmes de développement. Il examinera de près ses modalités de coopération avec les autres partenaires au développement, et notamment la Banque mondiale.

Voix et représentation des pays. Une autre priorité consiste à adapter la quote-part des pays membres et leur représentation dans la structure décisionnelle de l’institution afin de tenir compte de l’évolution de leur poids et de leur rôle dans l’économie mondiale. Les pays membres seront ainsi mieux à même de s’identifier avec le FMI, comme institution à laquelle ils appartiennent et qui leur appartient et dont la légitimité sera, à leurs yeux, renforcée.

Other Resources Citing This Publication